Se lancer dans le régime cétogène

En quelques années, le régime cétogène a su passer de simple effet de mode à un vrai courant dominant dans le domaine de la diététique. Cependant il y a encore beaucoup de méconnaissances et de fausses informations qui circulent à droite à gauche. 

Le régime cétogène à la propriété d’être riche en graisses et faible en glucides. Une façon de se nourrir différente des régimes habituels qui n’a plus à prouver ses bénéfices. 

L’auteure à succès du New York Times, Naomi Whittel, basée à Boca Raton, en Floride, est une adepte du régime riche en graisses et faible en glucides. Dans son nouveau livre, High Fiber Keto, elle utilise des entretiens avec des dizaines d’experts de la santé, sa propre recherche scientifique dans le cadre d’un partenariat avec l’Université de Jacksonville et un voyage personnel de deux ans pour plonger profondément dans l’alimentation.

Voici quoi retenir de son périple

Concentrez-vous sur les fibres.

Si vous n’absorbez pas suffisamment de fibres vous n’absorbez, en conséquence, pas tous les avantages de la cétose nutritionnelle.  La consommation de fibres alimentaires pendant le régime cétogène peut accélérer votre métabolisme, équilibrer vos hormones et vous sentir rassasié. 

L’un des principes est d’ingérer jusqu’à 25 grammes par jour de fibres alimentaires par l’intermédiaire des légumes non féculents, de noix, de graines et de baies au lieu d’aliments traditionnels riches en fibres comme les céréales, les haricots et les légumineuses.

S’hydrater en mangeant

L’hydratation est encore plus cruciale lorsque vous suivez un régime cétogène car votre corps perd cette eau qui est attachée au glycogène stocké dans vos muscles. Bien que boire du H20 soit important, il en va de même pour l’incorporation d’aliments hydratants.

Boire des bouillons, ajouter des graines de chia aux smoothies et aux salades, et cuisiner avec de l’huile de noix de coco et de noix de coco non sucrée peut également ajouter de l’eau structurée (qui est plus dense que l’eau du robinet ordinaire) à votre alimentation et vous aider à rester hydraté.

Augmentez votre apport en électrolytes

Une transition se passe dans le corps lorsque celui-ci rentre dans un processus de combustion des glucides en graisses (et à son sous-produit, les cétones) pour créer du carburant peut parfois entraîner ce qui s’appelle «grippe céto». 

Un ensemble de symptômes comprenant des étourdissements, un manque d’énergie, des maux de tête et un brouillard cérébral. En effet, au début, votre corps entrera en combustion grâce au glucose stocké (glycogène), libérant de l’eau, du sodium et d’autres électrolytes. 

Cela fera baisser votre taux d’insuline et vos reins perdront encore plus de sodium et d’eau. 

N’en faites pas trop avec les protéines.

Les personnes suivant un régime céto mangent souvent des protéines riches au détriment de bonnes matières grasses. Un régime céto n’est pas riche en protéines, mais ne nécessite qu’une quantité modérée, soit 20 à 25% des calories provenant des protéines, contre 65 à 75% des graisses. «Lorsque nous consommons trop de protéines, ces protéines se transforment en glucose et compensent la cétose nutritionnelle.

Le régime cétose peut paraître compliqué à première vue mais une fois qu’on est dedans, c’est un excellent moyen de perdre du ventre tout en restant en forme. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *