Faites bon usage de votre pessimisme

La pensée conventionnelle dit que le pessimisme n’a pas sa place dans un esprit vif. La positivité aide à cultiver l’énergie, à alimenter les progrès (sportifs, professionnels, relationnels) et à développer un état d’esprit de croissance.

C’ est facile pour les pensées négatives de devenir des prophéties auto-réalisatrices. Et parce que l’optimisme vous fait du bien, le pessimisme est inéluctablement considéré comme mauvais.

Mais ce n’est pas le cas. Si je vous disais que les scientifiques étudiants de près le pessimisme considèrent qu’il existe une variante appelée le pessimisme défensif. 

Ce type de pessimisme est représenté de faibles attentes et joue à travers toutes les mauvaises choses qui pourraient arriver. Avoir ce trait peut en fait augmenter l’estime de soi, soulager l’anxiété, vous aider à planifier et à faire face à l’avenir et à améliorer vos performances mentales.

Le pessimisme tourne généralement mal quand il embarque avec lui d’autres personnes. L’effet boule de neige est redoutable pour vous comme pour vos proches.  

Il y a 3 façons de gérer son pessimisme, sa mauvaise passe. 

Se dire qu’il y a une solution à tout

Les pessimistes défensifs sont de bons planificateurs. Vous pouvez relever et surmonter les défis liés à votre régime en imaginant d’abord comment et pourquoi ce que vous avez prévu pourrait mal tourner, puis en mettant en place des stratégies pour éviter ces résultats défavorables.

Expliquez le fond de votre pensée

Pendant un régime, les doutes s’installent facilement. Le dialogue est alors un atout de plus pour sortir vos frustrations et peurs. Mais attention à ne pas saper l’humeur des autres. 

Assurez-vous qu’ils voient votre pessimisme comme constructif plutôt que critique en expliquant votre style de pensée. Dites à vos proches ou à vos collègues que vous envisagez un ou plusieurs défis potentiels uniquement afin de pouvoir vous y préparer et de rester enthousiasmé par ce qui va arriver.

Faites une vérification de la réalité

Pour que le pessimisme devienne positif, vous devez être capable de corriger votre état d’esprit en admettant que vos anticipations négatives sont hors de propos.

Il est bon de se préparer aux obstacles et aux échecs au cas où ils se produisent. Mais quand un régime se déroule mieux que prévu vous devez vous féliciter du bon résultat.

Employer une pensée positive calculée lorsque vous avez réussi vous permet de rester enraciné dans la réalité et fournit un yin optimiste à votre yang pessimiste, ce qui vous aide à éviter une catastrophe inutile.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *